Week-end à Lyon

Le week-end dernier nous étions à Lyon pour voir quelques amis. Le samedi soir, on m’a invitée au restaurant La Brunoise à villeurbanne. Très bon, très classe sans être prout prout, j’adore.

En amuse-bouche, on nous apporte un velouté de butternut :

image

En entrée, je choisis les ravioles de Royans label rouge avec tuile de Comté et sauce mousseuse à la ciboulette :

image

Puis en plat je partage un filet de canette rôti à l’orange (classique mais délicieux) avec des palets dorés de porcelet cuits 12h.
La canette :

image

Et en dessert, on nous apporte une assiette de 3 desserts :
– ananas, glace vanille et biscuit à la noix de coco
– crème brûlée à la verveine
– gâteau au chocolat avec crème fouettée sur sauce au chocolat

image

Après ce festin, on enchaîne le lendemain midi par un brunch de folie chez Marie vous cuisine : muffins anglais au lard, fondue d’oignons, crème aux champignons, fromage et oeuf poché, tomates à la provençale, gaufres, viennoiseries, jus d’orange pressé. Un super week-end, merci les copains !

image

Soirée d’anniversaire au Mas Bottero

Pour nos 9 ans d’amoureux, on est allé au Mas Bottero, restaurant gastronomique à côté de chez nous (mais déménagé depuis) encore jamais testé.

Comme à l’acoutumé, nous avons choisi des plats différents et tout partagé moit’-moit’.

Menu Saveurs :

Amuse bouche : crème d’asperges et rillettes de truite

image

***

Entrées :
AUBERGINE CONFITE AUX OLIVES TAGGIASCHE  
jambon ibérique et salades d’herbes du jardin
ou
TRUITE DU VERCORS LÉGÈREMENT FUMÉE
en chaud froid de poivrons doux et radis croquants

image

Le jambon ibérique était un peu comme la madeleine de Proust, nous rappelant le jambon rapporté à Greg par mes parents de Barcelone.

image

Dans un style très institut Paul Bocuse cette assiette.

***

Plats :
BAR DE MÉDITERRANÉE « dessus dessous »  
aux tomates multicolores et basilics
ou
COCHON BIO DU VERCORS CUISINÉ À LA SAUGE
pommes de terre nouvelles et carottes fanes

image

image

***

FROMAGES DU DAUPHINÉ
faisselle du Trièves, chèvre frais en cromesquis ou affinés du Dauphiné

Pour nous les 2 derniers :

image

image

***

Pré-dessert : charteuse, baba, et crème fouettée

image

***

Desserts :
FRAISES MARA DES BOIS AU THYM CITRON
biscuit Joconde et compotée acidulée
ou
CHOCOLAT MANGARO & MENTHES DU JARDIN
tuile ondulée au cacao et gelée de menthe poivrée

image

image

Le tout sur la terrasse sous la tonnelle, par une température idéale !

image

Week-end Valence

Le week-end dernier on était à Valence chez mes parents. On a commencé le vendredi soir par un dîner tapas.
image

Crudités, charcuterie, fromages, gâteaux au parmesan et raisins secs (improbable mais délicieux), mini-hamburgers maison, thoïonade, houmouss. Plus hors photo, accras de morue et roulés de galettes de sarrasin au fromage frais et saumon fumé.

Puis samedi soir, nous sommes allés au restaurant Le tournesol à Tournon.

Mise en bouche : tapenade et ses croûtons
image

Entrées :
Sur un sablé rustique, chèvre frais, confiture d’huile d’olive au miel, dés de jambon du pays et quelques pointes d’asperges

OU

Carpaccio de langue de boeuf « façon Grand-mère » et jeunes pousses de salade

image

image

Plats :
Epaule d’agneau français longuement confite, purée de carottes à l’orientale et risotto de perles de blé

OU

Mousseline de moruette poêlée comme un pain perdu et sauce à l’ail des ours

image

image

Desserts :
Gazpacho de mangue
OU
Soufflé au chocolat
OU
Duo de panna cotta fraises et framboises
image

image

image

Les douze plats d’Aramburu

Salut les copains,

L’autre fois j’avais un peu faim, alors je me suis dit tiens, si au lieu de me faire un plat je m’en faisais douze ? Ça a plus de gueule douze plats quand même. Alors plutôt que de m’acheter une boite de 12 nuggets que je me serais servi sur 12 assiettes différentes, je suis allé à Aramburu, à Buenos Aires.

Si vous y allez, faites gaffe, c’est pas facile. Ces cons là ont eu la bonne idée de mettre un autre Aramburu qui s’appelle Aramburu bis dans la même rue. Et évidemment, c’est celui là qu’on voit, le Aramburu officiel étant pratiquement invisible avec ses fenêtres fermées et sa simple sonnette. Autant vous dire qu’à peine passé le pas de la porte on à l’impression d’appartenir à la haute société. Moi ce genre d’endroits ça a tendance à me rendre con, j’avais envie de faire le coup du « crêpe jambon champignons fromage, 43 balles » à la serveuse. Malheureusement, il n’y avait pas de crêpes jambon champignons fromage, et encore moins de 43 balles.

IMG_2430

Il s’agit d’un menu unique, adapté à la saison. On a donc eu droit au menu automne (je vous laisse un peu réfléchir là dessus si vous vous demandez encore pourquoi on a eu un menu automne en mai).

On a commencé avec un petit apéro sympa. J’ai pas tout pris en photo parce que j’étais encore un peu timide : on venait d’arriver et je ne faisais pas encore des high fives au serveur à chaque fois qu’il me resservait du vin.

Nous avons donc eu droit à un biscuit de riz aux sept épices, des truffes un peu badass dont on a oublié l’accompagnement, du crabe royal nitrogéné et du pâté de poulet recouvert de citrus. Moi le poisson et les fruits de mer ça a tendance à me tuer, alors j’ai eu des amandes sèches nitrogénées à la place. C’est la deuxième photo mais j’étais tellement ému que j’en ai raté mon focus.

IMG_2428 IMG_2429

Ci dessous mes amis, c’est du poulpe au croquant noir. Boum. Moi j’ai eu un soufflé de patates des Andes avec une crème d’aubergine. L’essentiel de toute façon, c’était quand même les bulles.

IMG_2433

Là c’est ce qu’ils appellent une salade de saison. L’assiette hein, ce qu’il y a au dessus tout le monde s’accorde à dire que c’est une Argentine. Une salade de saison donc. J’oublie toujours de mettre du fromage gonflé à l’azote dans mes salades de saison. Ce que je peux être étourdi.

IMG_2438

Et ça c’est un Perrin. Avec un roulé végétarien en kadaif en dessous. La demoiselle a eu un roulé de langoustine, en kadaif aussi (de toute façon personne sait ce que ça veut dire), avec une sauce à la langoustine. Je crois que c’était pas mal.

IMG_2447

Saumon blanc, purée de choux fleur et mousse de citron chez elle, spaghettis de betterave et jaune d’œuf cuit à 62° chez moi. Apparemment 62° c’est une température qui fonctionne bien pour tout ce qui est œuf et ce genre de choses.

IMG_2452 IMG_2455

Ça c’est du confit de bébé cochon avec de la purée de citrouille et de la crème de pomme verte. Pas mal.

IMG_2456

Et on attaque la deuxième moitié du repas avec le plat n°7 : caille dans son nid, purée de maïs, œuf de caille cuit au thé noir et poireaux fris.

IMG_2462

Le suivant avait franchement de la gueule : filet mignon fumée et « trois textures de champignon », ils disent dans le menu qu’ils m’ont envoyé. Y avait aussi une patate.

IMG_2468

Rince bouche avant les trois desserts : pomme cuite au vin blanc, granite de citron et de melon et glace à la menthe.

IMG_2472

Fruits de saison, vanille et panna cotta. Et je veux pas parler pour eux, mais il me semble que l’espèce de plaque de polystyrène au milieu, c’était de la meringue en fait.

IMG_2475

Glace à la cannelle et au caroube et texture de cacao pretto. Vous savez pas ce que c’est le caroube ? Vous savez pas ce que c’est le cacao pretto ? Vous savez pas comment on peut manger une texure ? Moi non plus, mais c’était cool.

IMG_2484

Et enfin, des mini macarons au dulce de leche (la drogue préférée des argentins après le maté), des mini religieuses plutôt stylées, et le clou du spectacle : des truffes au chocolat. Mine de rien c’est pas dégueulasse ces machins là, ça vaut le coup d’investir dans le cochon.

IMG_2489

Ce fut bon.

L’addition le fut moins, mais je m’y attendais. J’ai pas filé de pourboire. Pas qu’ils l’aient pas mérité, c’était les meilleurs serveurs que j’ai vu de ma vie. Mais si on part du principe que le pourboire doit être entre 10 et 15% du prix total, j’ai bien économisé un ou deux macdo dans cette affaire, et ça c’est la classe.

IMG_2497

Week-end de Pâques 2/x

Hier soir, restaurant La licorne à Valence.
En entrée, on se partage un tataki de magret de canard (délicieux) avec nouilles et spaghettis de betteraves, et des ravioles de betteraves au chèvre, avec sorbet basilic.

image

image

En plat, Saint Jacques poêlées et risotto crémeux, et Bar entier avec petits légumes du jardin.

image

image

Et les desserts : crème brûlée au carambar, flambée sous nos yeux, et tartelette au caramel au beurre salé et glace vanille bourbon.

image

image

Restaurant expérimental Paul Bocuse, encore

Retour à Écully pour un petit resto expérimental. Pas d’expérience ce soir, on déguste seulement.

Mise en bouche : Maquereau et gelée de vin blanc, oeufs de saumon, petits légumes
image

Entrée A : les grenouilles
Sphérification de grenouilles au beurre d’escargots, épinards, brunoise de légumes et cuisses de grenouilles
image

Entrée B : Sardines en escabèches farcies au gingembre et petits légumes
image

Plat A : Cabillaud snacké, encre de seiche et ail noir, oseille tombée, petits pois à la française (aux lardons et oignons), purée de petits pois et frites
image

Plat B : Lapin dans tous ses états
Râble farci aux pois cassés, feuille de brique farcie, côte de lapin, pâtes à l’encre de seiche, tomate séchée et parmesan
image

image

Plat C : Cochon laqué au miel, feuilles d’épinard, ketchup, polenta, brochette de blettes et piment doux
image

Plat D : Sole comme à la grenoblois fourrée au citron et aux câpres, chapelure de citron et câpres, réduction de balsamique, pesto, agrumes, câpres entières
image

Dessert : Saint honoré à la crème pistache, choux à la fraise et chantilly badiane
image

Restaurant expérimental Paul Bocuse

Un petit aller-retour à Lyon pour retrouver notre cher institut Paul Bocuse.

Mise en bouche : Saumon fumé mi cuit enroulé dans des feuille d’épinard au lait, fromage blanc aneth et ciboulette, feuilles de brique

image

Entrées :
Foie gras aux griottes, sablé aux noisettes
ou
Tourteau sur crème d’avocat, câpres, tapenade et gelée d’eau de tomates safranée, feuilles de brique trouées

image

image

Plats :
Langoustines et sèches, risotto, ravioles aux oignons
ou
Merlan laqué au basilic, gnocchis
ou
Boeuf et condiment choron, pommes de terre, cèpes et poireaux
ou
Pigeon, le suprême laqué et la cuisse cuite sous vide à basse température, et panisses

image

image

image

image

Dessert : Tarte au chocolat, nougatine, crème fouettée et crème anglaise

image

On remet ça dans 2 semaines ? 😀

L’auberge d’Ambronay

Super resto ce midi, une étoile, cuisine du marché.
Au choix 4 ou 5 plats, on a évidemment choisi 5 plats.

– Mise en bouche : petit toast de tapenade
– Entrée 1 : filet de rouget et escargots, sauce cremeuse choux blanc et carottes noires, écorces d’agrumes
– Entrée 2 : oeuf cuit à basse température dans une crème délicieuse, lard italien et cèpes frais
– Plat : saumon mi cuit, pousses d’épinards, purée de panais avec chips fines de vitelotte, courge confite et petits morceaux de betteraves, sauce champagne
– Plateau de fromage ou fromage blanc
– Dessert : tarte aux pommes explosée : compote de pomme, vanille, tranches fines de pommes et éclats pralinés, sorbet poire
– mignardises : sucettes glace mangue recouverte de chocolat blanc et sucettes au pralin

Trop mangé mais très très très bon.

 

Sinon hier soir pour l’anniversaire de mon papa, c’était filet de boeuf, foie gras poêlé, patates sautées et girolles ramassées dans les bois l’après-midi même. Pas mal non plus ! 🙂

image

image

Restaurant expérimental Paul Bocuse

Miam miam miam, ce soir on était au restaurant expérimental Paul Bocuse, un resto pédagogique très très bon dans lequel se déroule parfois des expériences. Pas d’expérience ce soir, mais une ambiance digne d’un restaurant étoilé, avec bougie, fleur, et serveurs à la pelle très attentionnés (mais un peu trop présents à mon goût).

Restaurant La Rotonde- Charbonnières les bains

Nous sommes allés dans ce restaurant avec Greg en octobre 2012, sur les conseils d’Audrey. C’est un restaurant gastronomique plutôt très cher, mais qui propose une réduction de 50% sur le menu dégustation (150€ pour deux au lieu de 150€ par personne) tous les 1er mercredi du mois pour les moins de 30 ans.

Amuse-bouches (macarons betterave, etc), 2 entrées (noix de saint jacques accompagnée de fenouil caramélisé et oignon confit / thon rouge), 2 plats (poisson, crustacés, champignons / chevreuil dans une réduction de sang très goutue, et cannelloni), pré-dessert (pas de photo, j’ai oublié), dessert (chocolat poire) et mignardises. Miam.

 

feed