Brioche

Aujourd’hui, j’ai fait de la brioche sans pétrissage.
Je me suis inspirée de cette recette, que j’ai voulu adapter pour y glisser du levain. J’ai fait des calculs et au moment de mélanger je n’en ai pas tenu compte. J’ai aussi ajouter du beurre parce que je suis gourmande, et que la blogueuse disait que ça manquait de beurre.

En gros j’ai mis tout comme elle plus :
– 120g de levain
– 50g de beurre
– des noix de pécan
– de la farine jusqu’à ce que la pâte se décolle du saladier (mélange encore très collant et assez « liquide »)

J’ai aussi mis moitié chocolat noir et moitié chocolat au lait dans les pépites car je n’avais plus assez de chocolat noir.

J’ai laissé lever 2h30, puis j’ai vaguement essayé de tresser la pâte mais elle était hyper molle donc c’était pas évident. J’ai badigeonné de jaune d’oeuf, et mis à cuire. Mon four étant ce qu’il est, au bout de 30 minutes c’était bien coloré dessus mais pas cuit dedans. J’ai laissé encore 15 minutes avec un papier d’aluminium pour ne pas que ça brûle, et c’était bon.
Et oui, c’est même très bon ! 😀

30 ans

Pour les 30 ans de Greg, j’ai cuisiné de bons petits plats.
En entrée, aumônière chèvre-pomme-miel. Le truc a un peu explosé en cours de cuisson mais c’était quand même présentable.

image

Ensuite, sur conseils de Cécé, un pavé de saumon au fromage Philadelphia gratiné. Accompagné de tomates à la provençale et de fenouil.
C’était plus joli avant cuisson mais c’était très bon.

image

En dessert j’avais prévu de faire des poires belle-helene avec des cookies chocolat-noix de pécan, mais les poires étaient abîmées et on n’avait plus très faim donc j’ai simplifié à glace-cookies. La glace vanille, choisie avec soin pour sa composition en vraies gousses de vanille non épuisées, était très bonne. Les cookies aussi, bien sur. 🙂

image

Week-end boogie wouah

Miam miam miam, un bon week-end à Valence comme on les aime.
Dans l’ordre :
– Tartare de boeuf coupé au couteau assaisonné au pesto et ses frites maison
– Toasts de tapenade au chocolat et chèvre
– Mini-brochettes lard-pruneau et lard-ananas
– Verrines tomates cerises et glace d’avocat
– Le canard sous toutes ses formes (magret et foie gras) accompagné d’une purée de potimarron du jardin et de pommes
– Poulet indien cachemire
– Cheesecake au citron

 

Ça c’était ce week-end, et j’avais oublié de publier la photo de notre brunch du week-end précédent : oeufs pochés, lard, gaufres, pain frais, jus d’orange pressé. Miam.
image

Resto second souffle

Nous sommes allés hier soir avec Laurent au Second souffle, pour écouter Ivan Latapiat jouer de la guitare.
Cuisine orientale, service très lent car un seul monsieur (très drôle) en salle, et probablement pareil en cuisine, mais plats très bons. J’ai oublié de prendre en photo la mise en bouche (un truc à tartiner à l’amande) et l’amuse bouche (un truc à tartiner à la betterave), toujours agréable d’avoir des trucs faits maison qu’on n’a pas commandé. 🙂
Avec Greg on s’est partagé deux entrées et un plat.
Une chorba et un assortiment de plusieurs entrées (brick, houmous délicieux, purée d’aubergines à l’ail, carottes à la coriandre) :

image

Et un tajine d’agneau sucré (abricots, pruneaux,…) délicieux, avec de la semoule à la fleur d’oranger :

image

Le pain également était super bon, très aéré. Plus faim pour un dessert. 🙂

Pain maison

Ce week-end j’ai voulu faire travailler Bob, mon second levain, offert généreusement par Céline (Benoît m’avait offert feu mon premier).

image

J’ai cherché des recettes sur internet pour faire un pain plus aéré que ce que je fais habituellement. J’ai suivi à peu près cette recette en remplaçant la levure de boulanger par deux grosses cuillères de levain, et en augmentant les temps d’attente. Du coup j’ai pétri ma pâte à la main pour la 1ère fois (je n’ai pas de machine à pain et jusque là j’utilisais une recette sans pétrissage).

image

Ça c’était samedi soir après le pétrissage. Et ça c’est dimanche matin, pendant le coup de poing de dégazage.

image

J’ai repétri en mode pâte feuilletée, puis j’ai formé mes baguettes, que j’ai laissées gonfler encore une huitaine d’heures.
Avant :

image

Après :

image

Une trentaine de minutes de cuisson avec un moule rempli d’eau en bas du four :

image

Et voilà le résultat :

image

Bon, honnêtement, il était pas mauvais, mais rien à voir avec les baguettes du boulanger en bas de chez moi. Pour 90 centimes,  j’aurais mieux fait de ne pas me fatiguer… Surtout qu’on n’en a mangé qu’une seule dimanche soir, et que je viens de jeter l’autre, dure comme de la brique 48h après…, 🙁

Restaurant expérimental Paul Bocuse

Miam miam miam, ce soir on était au restaurant expérimental Paul Bocuse, un resto pédagogique très très bon dans lequel se déroule parfois des expériences. Pas d’expérience ce soir, mais une ambiance digne d’un restaurant étoilé, avec bougie, fleur, et serveurs à la pelle très attentionnés (mais un peu trop présents à mon goût).

blog